Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours

Depuis l’annonce de la présence de Marine Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles, nombreux sont ceux qui déplorent que les réactions soient bien différentes de celles de 2002. Point de « coup de tonnerre », mais un Macron qui se réjouit, et un Mélenchon qui répugne à en appeler au « front républicain », alors même que personne n’y avait manqué il y a quinze ans. Continuer à lire … « Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours »