Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours

Depuis l’annonce de la présence de Marine Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles, nombreux sont ceux qui déplorent que les réactions soient bien différentes de celles de 2002. Point de « coup de tonnerre », mais un Macron qui se réjouit, et un Mélenchon qui répugne à en appeler au « front républicain », alors même que personne n’y avait manqué il y a quinze ans. Continuer à lire … « Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours »

Les dilemmes des élections

Ou comment dire d’aller se faire foutre à ceux qui veulent vous culpabiliser

Alors que le premier tour des élections se rapproche dangereusement, et que l’on commence à se faire une idée des choix que l’on va faire, des voix grinçantes viennent abattre sur nous leur discours culpabilisants. Notre choix est mauvais, non pas en lui même, mais à cause des sondages, à cause de la menace FN, à cause des marchés financiers (qui, parait-il, s’affolent à l’idée qu’on puisse voter à gauche). Les abstentionnistes seraient des personnes irresponsables, tout comme tout individu qui ne voterait pas pour le candidat le mieux placé dans les sondages : et pourquoi ne donneraient-ils pas les clés de l’Élysée à Le Pen, tant qu’ils y sont ?

Mais derrière ces discours alarmistes, on trouve surtout des argumentaires assez faibles, pour ne pas dire illogiques. Continuer à lire … « Les dilemmes des élections »