Les dilemmes des élections

Ou comment dire d’aller se faire foutre à ceux qui veulent vous culpabiliser

Publicités

Alors que le premier tour des élections se rapproche dangereusement, et que l’on commence à se faire une idée des choix que l’on va faire, des voix grinçantes viennent abattre sur nous leur discours culpabilisants. Notre choix est mauvais, non pas en lui même, mais à cause des sondages, à cause de la menace FN, à cause des marchés financiers (qui, parait-il, s’affolent à l’idée qu’on puisse voter à gauche). Les abstentionnistes seraient des personnes irresponsables, tout comme tout individu qui ne voterait pas pour le candidat le mieux placé dans les sondages : et pourquoi ne donneraient-ils pas les clés de l’Élysée à Le Pen, tant qu’ils y sont ?

Mais derrière ces discours alarmistes, on trouve surtout des argumentaires assez faibles, pour ne pas dire illogiques. Continuer à lire … « Les dilemmes des élections »

Vivons-nous vraiment en démocratie ?

Il peut arriver que l’on doute de la dimension démocratique de notre régime politique, si, dépassant les éléments de langage, l’on se penche sur la réalité concrète du pouvoir. Après tout, le peuple possède-t-il vraiment le pouvoir, comme le suggère l’étymologie du terme ? Ou bien reste-t-on soumis à un groupe privilégie qui feint de nous consulter pour s’assurer notre adhésion ? Continuer à lire … « Vivons-nous vraiment en démocratie ? »