Les dilemmes des élections

Ou comment dire d’aller se faire foutre à ceux qui veulent vous culpabiliser

Publicités

Alors que le premier tour des élections se rapproche dangereusement, et que l’on commence à se faire une idée des choix que l’on va faire, des voix grinçantes viennent abattre sur nous leur discours culpabilisants. Notre choix est mauvais, non pas en lui même, mais à cause des sondages, à cause de la menace FN, à cause des marchés financiers (qui, parait-il, s’affolent à l’idée qu’on puisse voter à gauche). Les abstentionnistes seraient des personnes irresponsables, tout comme tout individu qui ne voterait pas pour le candidat le mieux placé dans les sondages : et pourquoi ne donneraient-ils pas les clés de l’Élysée à Le Pen, tant qu’ils y sont ?

Mais derrière ces discours alarmistes, on trouve surtout des argumentaires assez faibles, pour ne pas dire illogiques. Continuer à lire … « Les dilemmes des élections »

Macron est en passe de remporter Le concours de beauté

Là, cher lecteur, vous pensez que j’ai définitivement perdu le sens commun. Le gauchisme m’est monté à la tête et je ne sais plus ce que je dis : Emmanuel Macron ne s’apprête certainement pas à participer à un concours de beauté, m’expliquez-vous en levant les yeux au ciel. Ce n’est même pas l’époque de Miss France.

Ne vous inquiétez pas, je sais bien que Macron ne veut pas devenir Miss. Défiler à moitié nue devant les caméras et se faire évaluer puis classer sur des critères physiques, c’est le genre d’avilissement que l’on réserve aux femmes. Les riches hommes blancs visent d’autres titres. Continuer à lire … « Macron est en passe de remporter Le concours de beauté »

Vivons-nous vraiment en démocratie ?

Il peut arriver que l’on doute de la dimension démocratique de notre régime politique, si, dépassant les éléments de langage, l’on se penche sur la réalité concrète du pouvoir. Après tout, le peuple possède-t-il vraiment le pouvoir, comme le suggère l’étymologie du terme ? Ou bien reste-t-on soumis à un groupe privilégie qui feint de nous consulter pour s’assurer notre adhésion ? Continuer à lire … « Vivons-nous vraiment en démocratie ? »

Le sexisme du porno envahit toute la société [Questionner le porno #2]

« Eh ben, la gaucho vindicative, on nous fait une petite crise de puritanisme ? C’est parce que t’es frustrée que tu ne supportes pas que les autres aiment le sexe ? » Continuer à lire … « Le sexisme du porno envahit toute la société [Questionner le porno #2] »

Virilisme, domination, avilissement : ce que la pornographie dit du sexe [Questionner le porno #1]

Nous avons une admirable capacité à jouer les autruches quand il s’agit de sexualité. Nous savons que de jeunes adolescents consomment de plus en plus massivement la pornographie en ligne (au risque d’être choqués par ce qu’ils voient), mais on s’inquiète de voir 50 nuances de Grey seulement déconseillé aux moins de 12 ans. On adore croire que les plus jeunes sont parfaitement ignorants en matière de sexe, purs et innocents comme de petits agneaux qui viennent de naître. Continuer à lire … « Virilisme, domination, avilissement : ce que la pornographie dit du sexe [Questionner le porno #1] »

Un homme peut-il être féministe ?

Vous l’aurez remarqué, petit.e.s futé.e.s, l’image d’illustration est un horrible piège : cogner sur les hommes n’a rien à voir avec le féminisme. Et pourtant, la distinction n’est pas évidente pour tout le monde, d’où cette question légitime : est-il envisageable d’être féministe quand on est un homme ? Continuer à lire … « Un homme peut-il être féministe ? »

Fillon, le roman national et l’école : pour un retour à la propagande nationaliste ?

Il y a ce truc de déroutant, avec les historiens, c’est qu’on dirait qu’ils ne sont jamais contents. Un coup, on minimise l’importance de leur discipline- rappelez-vous du tollé quand on a voulu faire passer le bac d’histoire en première pour les filières scientifiques ; le suivant, on s’y intéresse, et ils vous accusent d’être un dangereux propagandiste. Continuer à lire … « Fillon, le roman national et l’école : pour un retour à la propagande nationaliste ? »