Les dilemmes des élections

Ou comment dire d’aller se faire foutre à ceux qui veulent vous culpabiliser

Alors que le premier tour des élections se rapproche dangereusement, et que l’on commence à se faire une idée des choix que l’on va faire, des voix grinçantes viennent abattre sur nous leur discours culpabilisants. Notre choix est mauvais, non pas en lui même, mais à cause des sondages, à cause de la menace FN, à cause des marchés financiers (qui, parait-il, s’affolent à l’idée qu’on puisse voter à gauche). Les abstentionnistes seraient des personnes irresponsables, tout comme tout individu qui ne voterait pas pour le candidat le mieux placé dans les sondages : et pourquoi ne donneraient-ils pas les clés de l’Élysée à Le Pen, tant qu’ils y sont ?

Mais derrière ces discours alarmistes, on trouve surtout des argumentaires assez faibles, pour ne pas dire illogiques. Continuer à lire … « Les dilemmes des élections »

Macron est en passe de remporter Le concours de beauté

Là, cher lecteur, vous pensez que j’ai définitivement perdu le sens commun. Le gauchisme m’est monté à la tête et je ne sais plus ce que je dis : Emmanuel Macron ne s’apprête certainement pas à participer à un concours de beauté, m’expliquez-vous en levant les yeux au ciel. Ce n’est même pas l’époque de Miss France.

Ne vous inquiétez pas, je sais bien que Macron ne veut pas devenir Miss. Défiler à moitié nue devant les caméras et se faire évaluer puis classer sur des critères physiques, c’est le genre d’avilissement que l’on réserve aux femmes. Les riches hommes blancs visent d’autres titres. Continuer à lire … « Macron est en passe de remporter Le concours de beauté »