Les femmes et le sport, une histoire compliquée

Les mâles braillant devant la télé une bière à la main et les femmes confinées dans la cuisine à réchauffer des pizzas : voilà ce qu’évoquent, pour beaucoup, les mots « coupe du monde de football ». Le foot, ça, c’est un truc de mec ! Mais le rugby aussi, d’ailleurs ! Et la boxe. Tous les sports en fait (et je vous arrête tout de suite la gymnastique, ça compte pas, c’est pas un vrai sport, sinon on verrait des compétitions sur TF1). Continuer à lire … « Les femmes et le sport, une histoire compliquée »

Publicités

Lu sur jeuxvidéos.com : « perso je suce mes potes pour dépanner, ya rien de gay du tout dans l’acte ». Les chercheurs s’interrogent

On ne va pas se mentir, rire aux éclats en lisant un article scientifique n’est pas courant. Mais comme ça m’est arrivé pas plus tard que cette semaine, je me suis dit qu’il fallait que je partage ma trouvaille. Continuer à lire … « Lu sur jeuxvidéos.com : « perso je suce mes potes pour dépanner, ya rien de gay du tout dans l’acte ». Les chercheurs s’interrogent »

Les petites étiquettes de Noël et le cauchemar des cadeaux

Pour certains, le mois de décembre est une source de réjouissances sans cesse renouvelées : ces bienheureux se délectent des décorations lumineuses, des chants de Noël et des papillotes multicolores. Ils préparent dans la joie la fête de Noël, de préférence enfouis dans un pull bigarré, et empaquettent leurs cadeaux avec amour. Leurs yeux ont même tendance à briller avec gourmandise à l’évocation des réjouissances de fin d’année. Continuer à lire … « Les petites étiquettes de Noël et le cauchemar des cadeaux »

Le défaut principal de Stranger things

Stranger things en est déjà à sa deuxième saison, et il y a peu de chances que vous soyez passé à côté de son succès : l’enthousiasme est général. Mais désolée de vous l’avouer, cette série n’est pas aussi bien qu’on le dit : elle se coltine un sacré défaut.

Un défaut de taille.

Çà s’appelle le sexisme. Continuer à lire … « Le défaut principal de Stranger things »

Quand l’idéologie prétend être du réalisme

Saviez-vous que l’esprit de contradiction avait été érigé au rang d’art de vivre chez les gaucho vindicatives ? J’ai, je l’avoue, un certain plaisir à prendre à contre-pied l’opinion majoritaire.

Par exemple, à propos de l’émission d’On n’est pas couché du 20 mai, ce ne sont pas les fake news candidement relayés par Vanessa Burggraf qui m’ont le plus agacée. Non, personnellement, c’est en entendant les propos de son collègue, Yann Moix, que j’ai frôlé la crise d’apoplexie. Continuer à lire … « Quand l’idéologie prétend être du réalisme »

Les dragueurs de Facebook par l’exemple

J’ai reçu trois demandes d’amitié d’inconnus cette semaine, et quand j’ai répondu, vous ne serez pas surpris d’apprendre que le but était de pécho… Ce n’est pas une nuisance insupportable, mais ce qui me gène – outre le fait d’être jugée sur mon physique – c’est que ces types ne doutent de rien : ils pensent que les femmes sont à disposition et leur répondront aimablement en toutes circonstances. Spoiler, cette fois-ci, ça a mal tourné pour lui.

Continuer à lire … « Les dragueurs de Facebook par l’exemple »

Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours

Depuis l’annonce de la présence de Marine Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles, nombreux sont ceux qui déplorent que les réactions soient bien différentes de celles de 2002. Point de « coup de tonnerre », mais un Macron qui se réjouit, et un Mélenchon qui répugne à en appeler au « front républicain », alors même que personne n’y avait manqué il y a quinze ans. Continuer à lire … « Retour sur l’histoire du Front National, entre dédiabolisation, dérapages antisémites et « Le Penisation » des discours »